Photographie
Fascinés par le travail de Yann Arthus-Bertrand ou de Sebastião Salgado ? Retrouvez ici les plus grands noms de la photographie, les catalogues d’exposition du Jeu de Paume ou de la MEP, ou les beaux albums consacrés au voyage et à la nature : tout ce qui fait des éditions de La Martinière un acteur incontournable dans le domaine de la photographie.

C'était hier

Hans Silvester

0
Au début des années 1960, subjugué par la beauté des paysages et par la chaleur des Provençaux, Hans Silvester s’est installé dans le Vaucluse.Ce livre est un hommage à tous ceux qui l'ont adopté, qui lui ont fait aimer ce pays et qui lui ont fait comprendre leur culture et l'âme de ce...
appel d'air - beaux livres

Un portrait de ceux qui feront demain le pays

0

16 mars 2017

     Porté par le journal en ligne Mediapart et le festival photographique ImageSingulières, La France vue d'ici est un formidable projet participatif autour duquel se réunissent des photographes, des journalistes et des internautes. Il s'adresse à chaque citoyen et a pour ambition de créer, de diffuser et de pérenniser un corpus photographique sur la France, les femmes et les hommes qui l'habitent entre 2014 et 2017.

     Vingt-cinq jeunes photographes (Mathieu Farcy, Frédéric Stucin, Stéphane Lavoué, Vladimir Vasilev, Anne Rearick…) ont été sélectionnés par un comité de spécialistes, et trois campagnes de crowdfunding ont permis la réalisation d'une cinquantaine de reportages (Alzheimer, les bains-douches, les vacances, le travail à la chaîne, les pêcheurs bretons, Marseille, la jeunesse en banlieue et le décrochage scolaire…). Ces séries photographiques (540 photos au total rassemblées dans ce livre), qui couvrent de nombreux territoires de notre pays, offrent une vision des réalités sociales vécues par la société française.

Entretien avec Sophie Dufau, rédactrice en chef adjointe de Médiapart

************************************************************

     Comment est née l’idée de ce livre ?
     C’est un projet qui a émergé en 2014 en discutant avec Gilles Favier, du festival ImageSingulières de Sète, après avoir fait le constat que nous manquions de corpus documentaire photographique sur les gens qui vivent en France aujourd’hui. Mediapart a payé la création d’un site Internet et grâce au financement participatif, les premiers sujets ont pu être produits. Pendant trois ans, les photographes ont posté des photos autour des thèmes qu’ils avaient choisis. Le site comporte aujourd’hui plus de 1 000 photos dont 535 seront reproduites dans l’ouvrage.

     Comment avez-vous choisi les photographes ?
     Selon trois critères : le territoire d’investigation, la pertinence du regard et l’actualité du projet. 25 photographes ont été sélectionnés par une commission comprenant des journalistes de Mediapart, les fondateurs d’ImageSingulières, mais aussi un économiste, une ouvrière, un réalisateur… Ces photographes ont produit quelque 60 séries. Les thèmes sont très divers : Alzheimer, l’amiante, le décrochage scolaire… On y voit des jeunes se mettre à l’agriculture, d’autres s’engager dans l’armée, un jeune ingénieur informatique devenir prêtre… Le travail des ouvriers de Peugeot à Sochaux, la population utilisant les bains publics à Paris, les cours professionnels des apprentis… Tout cela est documenté. Le livre comprend également un focus sur Paris après les attentats, mais aussi d’autres lieux comme Marseille, les Ardennes, le Pays basque… Il y a non seulement une diversité de territoires et de situations mais aussi une diversité de travail. On trouve à la fois de l’argentique, du numérique, du noir et blanc et de la couleur, des reporters, des portraitistes… Les photographies de Stéphane Lavoué sur les gens qui travaillent à la coopérative du Guilvinec, par exemple, sont des vrais tableaux de Rembrandt. Ce projet participatif a permis l’émergence de nouveaux talents.

     Vous dites que vous souhaitez que cet ouvrage soit aussi vu comme un livre politique…
     Oui, déjà parce que cette expérience contributive, menée entre 2014 et 2017, dresse un formidable portrait de la France et il sort en période de campagne présidentielle puis législative : on y voit beaucoup de ceux qui feront demain le pays ; sur leur visage se lisent parfois le désœuvrement et la désillusion, mais souvent leur énergie et leurs attentes. On voit aussi, humainement, à qui s’adressent les plans Alzheimer, la lutte contre le décrochage scolaire ou les mesures en faveur de l’apprentissage. Sur les photos de Frédéric Stucin prises sur les quais de la gare Saint-Lazare à Paris, on mesure ce que l’impératif de « mobilité des salariés » veut dire aujourd’hui. À rebours du traitement visuel des journaux télévisés, ces photos s’arrêtent sur les hommages aux victimes après les attentats du 13-Novembre, sur la mobilisation des zadistes opposés au barrage de Sivens après la mort de Rémi Fraisse en octobre 2014… C’est tout le fil des derniers mois, tout ce qui est en filigrane des discours de campagne actuels qui est revisité ici. Et comme nous le disons dans la préface, les périodes de déstabilisation sont propices aux interrogations. En retenant le temps, les photographies peuvent percevoir l’humanité dans toutes ses dimensions et apporter quelques réponses.

************************************************************

La France vue d'ici
336 pages - 40€

Paris photo

Du 10 au 13 novembre, Paris Photo, LE rendez-vous incontournable des amateurs de photo, se tient au Grand Palais. A cette occasion, (re-)découvrez les grands noms de la photo, ou les talents de demain, de notre catalogue !

Voir les livres

Grands photographes

Ils sont connus parce qu'ils ont inventé, révolutionné la photo ou tout simplement imposé un style...

Voir les livres