Objets estampillés France

Christine Fleurent, Véronique Méry

 
3
Feuilleter l'ouvrage Redédouvrir

Carré Hermès, chaise Tolix, dentelle de Calais, marinière Armor-lux, mouchoir de Cholet, chaussons Repetto, stylo Bic... Ces objets "made in France" sont enracinés dans la mémoire française telles des madeleines de Proust.

Pour leur rendre un hommage bien mérité, une cinquantaine de personnalités, de Philippe Delerm à David Foenkinos, de Marjane Satrapi à Pierre Bergé, racontent tour à tour ces 100 objets mythiques qui, du quotidien ou du luxe, sont devenus eux-mêmes des célébrités.

BEAUX LIVRES
Histoire et société
245 x 340 mm - 224 pages
03 octobre 2013 - 9782732454412
20 €
T�l�charger la fiche
Christine Fleurent, Véronique Méry

Christine Fleurent s'est orientée vers la photographie après des études littéraires. Elle s'est spécialisée dans l'univers de l'art de vivre, travaille régulièrement pour la presse, et a publié plusieurs ouvrages illustrés aux éditions du Chêne (La Cuisine des parfums, Les Promenades de Chopin, L'Album George Sand) et Aubanel-La Martinière (La Grande Histoire des arts de la table, Serres des jardins botaniques d'Europe, Cabinets de curiosités).


Véronique Méry, styliste et créatrice, collabore avec différents magazines de décoration, notamment Côté ouest, Côté est et Marie-Claire Idées.

blog
appel d'air - beaux livres

MADE IN FRANCE

0

29 octobre 2013

     Carré Hermès, chaise Tolix, dentelle de Calais, marinière Armor-Lux, chaussons Repetto, stylo Bic, couteau Laguiole ou Opinel, bloc Rhodia...  
 
     Ces objets "made in France" sont enracinés dans la mémoire française telles des madeleines de Proust. Riches de leur charge émotionnelle et de l’histoire de leur succès, ils ont été le décor intime de la vie des Français mais aussi le rayonnement et l’identité du pays par-delà les frontières sur plusieurs décennies…

     Pour leur rendre un hommage bien mérité, une cinquantaine de personnalités, de Philippe Delerm à Pierre Bergé, racontent tour à tour ces 100 objets mythiques qui, du quotidien ou du luxe, sont devenus eux-mêmes des célébrités.

*************************************************************** 
 
Le bloc Rhodia

« Avec son petit sapin noir sur la couverture, cette réglure en haut qui dit la facilité de son ouverture, comme une proposition d’arrachage des feuilles intérieures, c’est un faux modeste. Il se revendique tellement utilitaire, si humblement pratique, qu’il y a une vraie jubilation à en faire autre chose, à y écrire ce qu’on a de plus précieux, des mots d’amour, des projets de romans, des paroles de chansons. Le quadrillage minuscule des pages encourage cette gageure, à l’encre bleue – pourquoi le bloc Rhodia appelle-t-il l’encre bleue ? On le glisse dans la poche, et on aime lui donner plus de pouvoir qu’il n’osait proposer. Des lettres de noblesse, en gratitude, en récompense. »

Philippe Delerm