Libres comme elles

Portraits de femmes singulières

Audrey Pulvar

 
6
Feuilleter l'ouvrage Redédouvrir

Audrey Pulvar brosse le portrait de 21 femmes aux destins exceptionnels qui ont fait des choix artistiques, littéraires, politiques ou personnels allant à l’encontre de leur époque et des conventions sociales.

BEAUX LIVRES
Histoire et société
220 x 285 mm - 216 pages
23 octobre 2014 - 9782732464015
35 €
T�l�charger la fiche
Audrey Pulvar

Audrey Pulvar a étudié les sciences économiques à Rouen avant d’intégrer l’école Supérieure de Journalisme de Paris dont elle sort major en 1994. Elle débute à Antilles Télévision (ATV), en Martinique. En 2003, elle rejoint France 3 comme présentatrice du journal (Soir 3, 19-20), puis, en 2009, i>TELE où elle anime différentes émissions (Audrey Pulvar Soir, 17h politique, 19h/20h). En 2012, elle collabore au Grand 8 de Laurence Ferrari sur D8. En 2013, elle rejoint également l’émission "Tirs Croisés Ferrari" sur i>TELE et "On Refait le Monde" sur RTL.

L’enfant bois, son premier roman, est paru au Mercure de France en 2004 et a obtenu le Prix Carbet des Lycéens 2004. Audrey Pulvar a reçu le trophée des femmes en Or (catégorie média) en 2008.

blog
appel d'air - beaux livres

Des femmes d’exception pour la défense des libertés

2

23 octobre 2014

     Audrey Pulvar brosse le portrait d’une vingtaine de femmes aux destins exceptionnels qui ont fait des choix artistiques, littéraires, politiques ou personnels allant à l’encontre de leur époque et des conventions sociales. Intellectuelles, auteures, artistes, toutes ont défrayé la chronique et provoqué les foudres des bien-pensants.

     De Camille Claudel à Marilyn Monroe, en passant par Toni Morrison, ces femmes singulières se sont avérées, avec l’évolution des moeurs, de véritables pionnières. En prenant le risque de s’affranchir de leur temps, elles ont écrit l’histoire et contribué à la défense des libertés.

     « Ces portraits de femmes sont comme un puzzle qui se met en place pour définir la personne que je suis aujourd’hui. »

************************************************************

Entretien avec Audrey Pulvar

     Pourquoi ce titre ?
     Je suis une femme libre et je me bats pour cette liberté. Ce n’est pas arrivé par hasard. De nombreuses femmes, en dehors de ma vie privée, ont été importantes pour moi dans ma vie d’adolescente, de jeune femme et de femme. Elles m’ont aidée à me construire et sont donc immédiatement apparues dans mes choix quand il s’est agi d’établir une liste. Ce qui m’intéressait, à travers ce qu’elles ont signifié pour moi, c’était d’éclairer un aspect peu traité avec un parti pris un peu différent de ce que l’on voit ou de ce qui a déjà été fait à propos de ces femmes. 

     Qu’avez-vous en commun avec elles ?
     L’amour des livres, de la littérature et de la lecture en particulier. Pour elles, la rencontre avec le livre s’est faite très tôt et a été salvatrice. Ce qu’il y a de commun aussi, c’est ce que Jeanette Winterson appelle ce sentiment pénible et insupportable de ne pas être à sa place, de ne jamais la trouver. Ces femmes ont toutes été à un moment ou à un autre, souvent dans leur enfance, submergées par ce sentiment et elles ont décidé de prendre leur vie en main, de trouver leur place et de faire leur place.

     C’est votre définition du féminisme ?   
     Mon propos n’est pas : on ne naît pas femme, on le devient, mais : on ne naît pas féministe mais on n’a pas d’autre choix que de le devenir. Être féministe, ce n’est pas être en guerre avec l’autre moitié de l’humanité ou être en revendication permanente, c’est juste créer, trouver et occuper cette fameuse place, celle qui est au centre de l’oeuvre de Jeanette Winterson. C’est quelque chose d’inaliénable et de très porteur.

     Est-ce que l’une de ces femmes a particulièrement compté pour vous ?
     Certaines sont particulièrement importantes, comme Toni Morrison, Joyce Carol Oates, Karen Blixen ou Camille Claudel, mais toutes celles qui sont présentes dans le livre ont vraiment compté à un moment donné dans ma vie. Ces portraits de femmes sont comme un puzzle qui se met en place pour définir la personne que je suis aujourd’hui.

***********************************************************

Libres comme elles, Portraits de femmes singulières
Audrey Pulvar
22 x 28,5 cm – 216 pages – 35 €