Les aventures de Pensouillard le hamster

Comment apprivoiser l'ego

Serge Marquis, Gilles Rapaport

 
0

Peu de mots, beaucoup d’images et encore plus drôle : l’essentiel de la méthode best-seller du Dr Serge Marquis !

Derrière le tapage incessant de Pensouillard le hamster se cache notre EGO. Face aux petits bobos et aux gros tracas de la vie, cet agité du bocal nous fait souffrir, nous leurre, nous empêche d’être libres. Comment le remettre à sa place ?

Dans un style vivant et plein d’esprit, le Dr Serge Marquis nous invite à observer les mouvements de notre ego. À nous amuser de ses pitreries. Puis, à ralentir pour trouver la paix. Étape par étape, l’auteur nous guide dans une aventure inattendue, celle de la… décroissance personnelle pour ne plus subir la dictature de l'ego. Une démarche à contre-courant, à la fois divertissante et libératrice, illustrée avec beaucoup de talent et d’humour par Gilles Rapaport.

Un essai graphique résolument ludique et interactif, accessible à tous, et qui se lit comme une BD !

ART DE VIE
Art de vie
150 x 215 mm - 128 pages
05 octobre 2017 - 9782732482361
12.9 €
Télécharger la fiche
Serge Marquis, Gilles Rapaport

Spécialiste en santé communautaire et consultant dans le domaine de la santé mentale au travail, le Dr Serge Marquis, auteur à succès québécois, donne plus de 150 conférences par an. En 1995, il a mis sur pied sa propre entreprise de consultation, T.O.R.T.U.E (Organisation pour Réduire les Tensions et l’Usure dans les Entreprises). Son expertise l’amène à intervenir régulièrement dans les médias. Il a également publié un roman, Le jour où je me suis aimé pour de vrai (éditions de La Martinière, 2017).
Gilles Rapaport a suivi les cours de l'Union centrale des Arts décoratifs. Il travaille dans la presse (Le Monde, Libération, Marianne...), l'édition et la communication.

blog
appel d'air - art de vie

Les aventures de Pensouillard le hamster

0

05 décembre 2017

Les adeptes de Serge Marquis retrouveront dans cette version illustrée de On est foutu, on pense trop ! leur héros préféré, Pensouillard le hamster, croqué dans toutes les postures, avec encore plus d'humour, par Gilles Rapaport. Les lecteurs pourront suivre les tribulations égotiques de ce personnage truculent, déjà célèbre dans le monde entier, et se reconnaître dans toutes les situations de la vie quotidienne. Car derrière le tapage incessant de Pensouillard le hamster se cache notre EGO. Face aux petits bobos et aux gros tracas de la vie, cet "agité du bocal" nous fait souffrir, nous leurre, nous empêche d’être libres. Comment le remettre à sa place ?

EXTRAIT :

Pensouillures…

Ce petit hamster qui trotte dans la tête des humains, je l’ai appelé Pensouillard. Pourquoi ? Parce qu’il « pensouille » beaucoup ! Et ses « pensouillures » occupent notre esprit toute la sainte journée : jugements, blâmes, critiques, ressassements, regrets, etc.

C’est un monstre ! Cette petite bête est le maître de la souffrance, celui qui la crée et la répand.
La plupart des humains ignorent que Pensouillard vit en eux. Dès que celui-ci amorce sa course, il occupe toute la place. Or, l’attention ne peut pas être à deux endroits en même temps…

Les 24 heures chrono de Pensouillard

Une journée ordinaire dans une vie tranquille… Voyez comment la bête vous mène par le bout du nez…

7 h. Vous êtes aux toilettes…
«C’est pas vrai ! Pourquoi c’est toujours à MOI que ces choses arrivent ? Je dois tout faire ici ! Ce n’est tout de même pas compliqué de changer un rouleau de papier toilette, merde ! Il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr!»

7 h.10 Vous êtes sous la douche…
« Pourquoi n’a-t-elle pas pensé à remettre la bouteille de shampooing à sa place ? Et les autres ? Et MOI ? Je ne suis quand même pas un meuble après tout! »

7 h.20 Vous cherchez désespérément vos chaussettes dans le tiroir…
«Ah, Madame est au-dessus de ça ! Tout pour son travail, rien pour les autres, rien pour moi ! N’empêche, si je n’étais pas là, je ne sais pas comment elle s’en tirerait. Dire que je me plie en quatre pour lui offrir une belle vie et voilà comment je suis récompensé.»

 7 h.30 Vous êtes dans la cuisine…
 «C’est pas croyable ! Comme si je n’avais rien d’autre à faire que de vider la poubelle ! Au service de Mademoiselle-la-Princesse ! C’est sûr, elle pourrait se salir, se contaminer ou se piquer avec l’os de poulet et s’endormir pour cent ans ! Sait-elle seulement changer un sac-poubelle ? »

7 h.45 Vous êtes en voiture…
«Mais réveille-toi, imbécile ! T’es peut-être pas pressé, toi, mais moi, on m’attend ! Pas étonnant qu’on soit dans la merde avec des abrutis dans ton genre !»

8 h.45 Vous êtes face à un auditoire… Arrive un retardataire…
«Qu’est-ce qu’ils ont tous à le regarder, celui-là ? Un nul qui trouve toujours le moyen de se faire remarquer! Et moi, plus personne ne m’écoute !»

10 h. Message de votre mère. Votre père a été transporté à l’hôpital…
« Zut, ça tombe mal, avec tout ce que j’ai à faire aujourd’hui ! C’est bien lui, ça, tout pour me pourrir la vie ! » «Qui m’a piqué ma boîte d’aspirine ? C’est comme si la vie m’en voulait. Je ne lui ai pourtant rien fait, moi, à la vie ! Pourquoi est-elle si dure avec moi ? »

13 h. Un collègue vous a soufflé la promotion que vous convoitiez…
« Pourquoi lui ? Qu’est-ce qu’il a de plus que moi ? Lèche-bottes ! J’aurais dû m’en douter, la compétence, ici, on s’en fout! Une langue bien pendue vaut mieux qu’un soupçon de talent ! De toute façon, j’en ai marre de travailler ici. Je ne suis pas à ma place. Pour la reconnaissance, je peux repasser!»

19 h. Dîner avec des amis. R., l’homme de tous les exploits raconte ses prouesses…
«La semaine dernière, j’ai bu un Château d’Yquem 1982 dans ce restaurant cinq étoiles qui vient d’ouvrir. Jamais rien goûté d’aussi fabuleux!»
 
« Pourquoi n’ai-je pas une vie comme ça, moi ? Ça m’énerve, tout lui réussit. Il prendrait un billet de loto qu’il gagnerait, c’est sûr! Et il est généreux en plus… Écœurant ! » qu’il n’est pas tout seul à servir l’humanité.»

22 h. Téléphone. C’est la police…
« Votre fils a été arrêté en état d’ébriété et en possession de cannabis. »
«Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour mériter ça ? Il n’a pourtant manqué de rien, cet imbécile ! J’ai toujours été là pour lui ! Et ses amis ! Tous des bons à rien ! »

24 h. Vous êtes au lit, les yeux grands ouverts…
« Où est-ce que je me suis trompé ?... Mon fils est un junkie parce que je suis un parent pourri… Ma carrière stagne parce que je suis nul… Même mes amis doivent avoir pitié de moi...»

Se calmer les nerfs

Vous avez reconnu la présence de l’ego ? Ego : un mot utile pour identifier l’activité mentale qui, quelque part, au cours de l’histoire, s’est prise pour un individu ; en d’autres termes : pour vous, pour moi, le grand Je. Ego et Pensouillard… c’est du pareil au même ! Pensouillard veut que tous les projecteurs soient braqués sur lui. Il ne peut pas admettre, ne serait-ce qu’une seconde, que votre conscience s’éveille car il a lui-même terriblement peur de mourir, de disparaître. Sa petite cervelle de hamster est mue par cette seule logique : lorsqu’on est spécial, unique ou important, il y aura toujours quelqu’un pour s’intéresser à soi. Cette croyance est le moteur de sa course, ainsi que de la souffrance qu’elle entretient.

« Et moi alors ? On ne s’occupe plus de moi ? On m’abandonne ? Que va-t-il m’arriver ? »

Ce réflexe primitif remonte à l’époque où l’homme devait sans cesse surveiller ses arrières, noter le moindre changement dans son environnement afin de n’être pas dévoré tout cru! Aujourd’hui, au lieu d’être effrayé, comme autrefois, par le surgissement d’une attention qui signifiait qu’on allait servir de repas, l’ego est désormais terrifié par la perspective que toute attention disparaisse (ou n’apparaisse jamais) et qu’ainsi il meure de n’être plus nourri.

Retenez ceci : c’est la peur de notre Pensouillard qui fait naître ces tempêtes sous notre crâne.

«C’est moi qui aurais dû être promu… moi qui ai travaillé si dur… Quant à Roger, il devrait me respecter davantage. Il n’est pas tout seul sur la planète ! J’en ai fait des choses exceptionnelles, moi aussi ! Et mon fils, n’ai-je pas tout fait pour lui… »
 « J’ai l’impression de ne vivre que pour les autres… Et moi ? Qui est là pour moi ? Y a-t-il quelqu’un sur cette planète pour voir que j’existe? Y a-t-il quelque part au monde un hamster compatible avec le mien? »

La cause de votre souffrance, c’est votre ego… Pensouillard !... Tout ce tapage mental, c’est le moi en pleine action. Pensouillard veut éliminer ce qui le menace, frapper là où ça pourrait faire le plus mal. Il suffit d’un rien pour que l’esprit soit pris au piège de sa roue et soit poussé aux pires atrocités.

Halte au tapage mental !

Mais vous, que pensez-vous de tout ce brouhaha ? N’en avez-vous pas assez ? N’êtes-vous pas fatigué de ce tapage perpétuel qui ne mène nulle part ? Bref, n’avez-vous pas envie que cesse ce vacarme et que s’épanouisse à la place un espace vous permettant de savourer quelques-unes des innombrables beautés qu’offre la vie ? Le parfum des pivoines sous le soleil d’été ou le café du matin ? La saveur des fraises fraîchement cueillies ou le thé vert coulant dans votre gorge ? Le soyeux d’une jolie robe ou l’herbe humide sous vos pieds ? La brise du bord de mer ou le chant du merle moqueur ? Les couleurs de l’aube pleine d’espoir ou les teintes apaisantes du cré- puscule ? Et si le véritable enjeu était de trouver plutôt des solutions aux problèmes qui apparaissent sur votre route ? Et si vous aidiez vraiment votre fils ? Et si vous parveniez à donner votre conférence en paix ? Et si vous arriviez à passer une bonne soirée malgré les fanfaronnades de R. ?

Alors, que faire pour calmer Pensouillard ? Une seule solution : la décroissance personnelle !

*************************************************

Les aventures de Pensouillard le hamster

Serge Marquis, Gilles Rapaport

12,9 € - 128 pages