40 ans de photo-journalisme

Génération agences

Michel Setboun, Marie Cousin

 
0
Feuilleter l'ouvrage

Ce livre blanc des agences donne la parole à environ 80 photoreporters qui ont choisi et commenté une image emblématique de leur parcours. Drôles parfois, souvent bouleversantes, ces photos sont les témoins d'un âge d'or du photojournalisme aujourd'hui bousculé par le photo-amateurisme et les nouveaux supports de diffusion.

BEAUX LIVRES
Photographie
250 x 285 mm - 240 pages
04 septembre 2014 - 9782732464022
39 €
T�l�charger la fiche
Michel Setboun, Marie Cousin

Ancien architecte, Michel Setboun est photographe depuis 1978. Il a parcouru la planète pendant près de vingt ans pour le compte de plusieurs agences dont Sipa Press, couvrant les grands événements au gré de l’actualité. Devenu photographe indépendant, il continue à travailler sur des sujets au long cours pour des magazines internationaux tels GEO, Figaro Magazine, New York Times, Life, Paris Match. Michel Setboun est l’auteur aux Éditions de La Martinière de Mongolie, Rêve d’infini (2002), New York Vertigo (2007), Venise (2008), Le Caire. La renaissance d’une ville (2010) et des deux premiers volets de la trilogie 40 ans de photojournalisme, génération Sipa (2012) et 40 ans de photojournalisme, génération Sygma (2013).


Journaliste indépendante, Marie Cousin collabore à différents newsmagazines français. Spécialisée sur les sujets de société en France et à l'étranger, elle est aussi l'auteur du Pouvoir des grandes familles (Éditions L'Express, 2010) et a participé à l'élaboration de l'ouvrage L'Express, 60 ans à la Une (Éditions de La Martinière, 2011). Elle a cosigné le précédent tome de la trilogie 40 ans de photojournalisme, génération Sygma (Éditions de La Martinière, 2013).

blog
appel d'air - beaux livres

"40 ans de photojournalisme" - Entretien avec Michel Setboun

0

10 septembre 2014

     Après Génération Sipa, et Génération Sygma l'an passé, on attendait logiquement Génération Gamma. Pourtant, ce troisième tome traite d'autres agences. Pourquoi ?
     Ancien photographe de Gamma, François Lochon qui a racheté l'agence en même temps qu'une dizaine d'autres, dont Rapho, Stills et Keystone, n'a pas souhaité que je poursuive ce triptyque avec ce qu'il considère comme "son" agence. Je me suis ainsi heurté à une forme de privatisation de cette histoire collective, celle des photographes qui l'ont constituée, et j'ai dû renoncer à consacrer le troisième volume à Gamma. Pour autant, une fois la déception passée, j'estimais toujours ce troisième tome nécessaire. A condition de l'écrire au présent.

     Vous avez donc élargi le prisme aux autre agences...
     Absolument, car des grandes agences françaises, les légendaires "3A", il ne reste rien de vivant, ou presque. Le groupe Gamma-Rapho (issu de celui constitué par Hachette) est distribué par Getty. Le fonds Sygma est intégré au groupe Corbis. Seule Sipa, après un récent redressement judiciaire, résiste encore. C'est pourquoi j'ai eu envie d'ouvrir cet ultime chapitre aux structures et collectifs actuels qui produisent encore, les vrais héritiers de cette histoire : Myop, L'Oeil public, Signatures, Tendance Floue, ainsi qu'aux agences fonctionnant "à l'ancienne" : Redux, Polaris aux Etats-Unis ou Abaca en France. Des centaines d'agences ont contribué au foisonnement photographique de ces 40 dernières années et je ne pouvais pas oublier celles, emblématiques, qui continuent à produire en ces temps difficiles : Contact, VU', Cosmos, ou celles, prestigieuses, comme Network, Black Star ou Métis, aujourd'hui disparues.

     Comment s'est imposé le choix des photographes qui figurent dans ce tome III ?
     Il n'a pas été facile. Sur 40 ans, des centaines de photographes ont eu un apport conséquent. J'ai dû me résoudre à n'en retenir que 80. Plutôt que de composer une galerie des "photos du siècle", d'ailleurs déjà réalisée, j'ai cherché des photographes dont l'image raconterait un moment d'histoire, l'occasion aussi d'évoquer telle ou telle agence. La présence de Chris Morris rappelle la place de Black Star. Raymond Depardon n'est pas là comme cofondateur de Gamma ou membre de Magnum, mais il a fourni une photo de ses débuts à l'agence Dalmas. Comme les deux précédents tomes, je crois que ce livre montre surtout la force, la richesse et la diversité de ce métier. Et j'espère que l'existence de ce triptyque donnera à des chercheurs l'idée d'un travail plus approfondi sur ce phénomène qu'on a appelé "l'âge d'or" du photojournalisme. Un mot que je n'aime d'ailleurs pas trop , car il s'est plutôt agi d'un mariage d'amour entre presse papier et photographie qui a duré 40 ans, avec ses hauts et ses bas.

***********************************************************
 
40 ans de photojournalisme, Génération agences
Michel Setboun, Marie Cousin
25 x 28,5 cm – 240 pages – 39 €